Inventer un accompagnement fictionnel à distance

Le confinement a permis d’expérimenter d’autres approches d’animation autour de l’écriture dont les ateliers en visioconférence qui se poursuivent (le prochain lundi de 16h à 18h) pour permettre à ceux qui ne souhaitent pas encore retrouver du présentiel, mais aussi à des personnes éloignées géographiquement de participer à cette activité.

Aujourd’hui je veux vous présenter un accompagnement particulier, celui de PAUL M, résident d’un foyer pour personnes en situation de handicap, confiné chez sa maman.

Tous les jours à 16h, nous étions en contact en visioconférence. Nous sommes partis d’un cadavre-exquis, les personnages de Georges, le facteur joyeux et de Zoé, la sauveteuse en mer sont nés.
De jour en jour, à partir de propositions d’écriture, Paul a donné vie à ses personnages, leur a imaginé une belle histoire d’amour, les a fait voyager au Mexique, à Los Angeles…
Lors de la pause dominicale, je lui proposais une activité de création artistique.
A la fin du confinement, avec Martine sa maman, nous avons créé un recueil de 26 pages pour que Paul garde trace de cette belle aventure narrative en trio.

Cette expérience a permis d’explorer une facette de l’accompagnement non biographique cette fois mais fictionnel.
Chaque accompagnement est unique et se construit à partir des besoins de l’écrivant ou de narrateur/trice.

Le sourire quotidien de Paul derrière l’écran a été un de mes beaux fils rouges du confinement.
Prochainement je vous présenterai un autre fil rouge confinement !

En remerciement, Paul m’a créé le collage résumé de notre aventure ci-dessus, je vous partage aussi quelques extraits de son histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut