A bicyclette

Fermez les yeux… et écoutez Yves Montand.

Je ne résiste pas de vous ajouter quelques extraits de la “Petite éloge de la bicyclette” d‘Eric Fottorino, pour lui “le vélo est un jeu d’enfant qui dure longtemps“. Le vélo remémore les souvenirs, il permet d’avancer et nous ramène en arrière.

Heureux dimanches matin, traversées des villages endormis, odeurs des croissants et du pain frais humées devant les boulangeries, sprints échevelés à l’approche des pancartes annonçant que nous entrions à Nieul-sur-Mer, à Marsilly, à Esnandes, à Charron, la couronne de la Rochelle offerte à nos petites reines. Traversée de cours de ferme, pompe à vélo brandie comme une dague si cabot zélé montrait les crocs, remplissage des bidons aux fontaines, les jours de grosse chaleur, pauses brioches et pommes tavelées sur la route de Sainte-Hermine, le village de Clemenceau-la-Victoire, petit coup de pineau blanc ou rouge chez des vieux gars des Charentes qui nous servaient un canon pour voir de plus près nos bécanes de compète, pour les soupeser en maquignons comme on choisit un veau de l’année au foirail. Odeur mêlée de l’iode et des foins coupés, cris des goélands et des mouettes nous snobant, aériens, volant dans le vent qui nous giflait.”

Racontez un souvenir de sortie à vélo d’enfance, d’avant confinement, de vélo d’appartement pendant confinement…

En route !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut